Cancérologie - Traitements - La radiothérapie

Cette spécialité participe, avec la chirurgie et la chimiothérapie, au traitement des cancers.

Chaque année, 1 700 patients bénéficient de ce type de traitement à l’AP-HM.

 

L’AP-HM est dotée de 2 services de radiothérapie conventionnelle (l’hôpital Nord et l’hôpital de la Timone ) et d’un service deradio chirurgie des lésions cérébrales à l’hôpital de la Timone.

 

L’AP-HM dispose d'un des plateaux technique les mieux dotés d’Europe. Ce dernier permet de réaliser des radiothérapies modernes en technique conformationnelle après étude dosimétrique en trois dimensions (3D).
 

Le plateau technique est constitué de :

 

  • Radiothérapie Guidée par l’image (IGRT)
  • Radiothérapie par modulation d’intensité (IMRT) dynamique
  • Radiothérapie asservie à la respiration
  • Radiothérapie stéréotaxique
  • Radiothérapie par tomothérapie hélicoïdale

 

 

Ouverture d’un nouveau service de radiothérapie 

 

Le service de radiothérapie de l'Hôpital Nord a ouvert le 20 septembre 2010, après avoir obtenu les autorisations nécessaires auprès de l'autorité de sûreté nucléaire.

 

Dans un premier temps, la tomothérapie sera le seul appareil qui fonctionnera avec une montée en charge progressive de cette technique qu'il faudra "apprivoiser". 
L’AP-HM sera le 7ème centre à détenir cet appareil en France, deux centres en détenant par ailleurs deux exemplaires (le centre anti-cancéreux de Lille et L'institut Curie). Seuls les centres anti-cancéreux étaient dotés de cet appareil, avec cet appareillage installé à l’Hôpital Nord, l’AP-HM sera donc le premier CHU de France à en disposer, l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière sera le second en début d’année prochaine. 

 

 

Une radiothérapie par " modulation d’intensité " (IMRT) et "guidée par l'image" (IGRT) 

 

La tomothérapie est un concept d'irradiation qui intègre toutes les avancées majeures de radiothérapie de ces dernières années: cet appareil bénéficie d'une fonction scanner qui contrôle en temps réel le positionnement parfait du patient avant et pendant l'irradiation. Il intègre par ailleurs, un système de calcul des doses délivrées dit de "planification inverse". Jusqu'à ce jour, le radiothérapeute proposait une technique d'irradiation et l'ordinateur calculait les doses reçues au niveau de la tumeur et des organes critiques. Avec la planification inverse, c'est le calculateur qui propose une technique d'irradiation selon les contraintes de doses à ne pas dépasser qu'on lui impose.
Enfin le principe même de l'irradiation hélicoïdale est innovant puisque l'accélérateur de particules tourne autour du patient en permanence, et l'irradie au moyen d'un fin pinceau d'irradiation dont la forme change tous les 7° au cours d'une rotation autour du patient. La dose est ainsi délivrée par petites touches successives réalisant une radiothérapie dite par "modulation d'intensité". 
Les patients attendent impatiemment l'arrivée de cet appareil. 
Un accélérateur de particules doté d'un collimateur multi-lames est installé à côté de la tomothérapie.

 

La tomothérapie

 

Cette technique est La dernière acquisition du service de radiothérapie de l’Hôpital Nord. C’est l’une des approches les plus innovantes en radiothérapie. Seuls 7 appareils sont installés en France. L’AP-HM est le premier CHU français et le seul établissement de santé du sud-est à proposer cette technique.

 

Ce traitement représente un progrès important pour le traitement des tumeurs difficiles à irradier avec les techniques classiques. Elle est déjà utilisée pour traiter les patients atteints de certains cancers ORL, gynécologiques, gastro-intestinaux, des sarcomes des membres.

 

Service de radiothérapie - Hôpital de la Timone & Hôpital Nord

 

 

« Gamma knife »

 

L'établissement dispose également de deux appareils "Leksell Gamma knife", dédiés à la radiochirurgie des lésions cérébrales, exploités conjointement par le service de radiothérapie et le service de neurochirurgie stéréotaxique. Ces appareils sont très peu nombreux en France. Ils permettent de traiter environ 600 cas par an.

 

En savoir plus - Service Gamma Unit - Radiochirurgie Gamma Knife - Hôpital de la TImone

 

Guide d'accueil
FAQ radio - thérapie