Dépistage du cancer du col de l’utérus : tout ce qu’il faut savoir

Le cancer du col de l’utérus  touche plus de 3 000 femmes chaque année en France et provoque encore plus de 1 000 décès. Les papillomavirus humains (HPV), sexuellement transmissibles, sont à l’origine du cancer du col de l’utérus dans 99,8% des cas.

 

Le cancer du col de l’utérus est le 11ème cancer féminin.

 

Il existe aujourd’hui deux moyens pour agir face au cancer du col de l’utérus : le dépistage par frottis cervico-utérin, proposé tous les trois ans aux femmes de 25 à 65 ans (après 2 premiers frottis à un an d’intervalle normaux), et la vaccination préventive destinée aux jeunes filles de 14 ans et en rattrapage aux jeunes filles et jeunes femmes de 15 à 23 ans dans l’année suivant le début de la vie sexuelle. Des expérimentations de dépistage organisé sont actuellement en cours dans 13 départements. Dans le département des Bouches-du-Rhône, plusieurs campagnes expérimentales de dépistage organisé du cancer du col de l’utérus ont été menées dans certains arrondissements défavorisés de Marseille, par l’Association ARCADES (structure de gestion des dépistages des cancers du sein, colo-rectal et du col de l’utérus).

 

Pour obtenir des information sur le dépistage du col de l’utérus  vous pouvez vous adresser aux services de gynécologie obstétrique de l’AP-HM :