Actualités

Spéléonaute : quand la passion fait avancer la médecine

Un reportage sur un spéléonaute de l’extrême met à l’honneur le service de Médecine Hyperbare de l’Hôpital Sainte-Marguerite (AP-HM).

 

Le JT de 20h du 22 avril sur TF1 a diffusé un reportage sur un plongeur marseillais hors du commun : Frédéric SWIERCZYNSKI, spéléonaute - à la fois spéléologue et plongeur.

 

Une discipline exercée par une poignée de professionnels dans le monde, des aventuriers tout-terrain qui explorent les grottes et les cavités en plongeant parfois jusqu'à 244 mètres de profondeur.

 

En allant là où personne ne peut aller, le spéléonaute est très utile pour les scientifiques : ainsi, il peut récolter de précieuses informations pour les hydrogéologues. 

 

En expérimentant les limites de la résistance humaine, Frédéric et son équipe intéressent aussi beaucoup les médecins, qui cherchent à comprendre comment le corps peut supporter en profondeur une pression de plus de 20 kg par cm2

 

En caisson, les médecins et scientifiques analysent la réaction du métabolisme de Frédéric au manque d’oxygène.

 

« Les gens qui font de telles performances, pour nous, c’est un puits de science, un puits de données qui nous permettent de comprendre certaines adaptations dans des environnements extrêmes », explique le Dr Mathieu COULANGE, chef du service de Médecine Hyperbare, Subaquatique et Maritime à l’Hôpital Sainte-Marguerite (AP-HM).

 

« On a la chance d’avoir ces « cobayes » qui nous permettent de faire des recherches très intéressantes, en lien avec le plateau technique de la COMEX, unique au monde ».

 

Un travail collaboratif qui confirme l’expertise des chercheurs, techniciens, ingénieurs et équipes médicales marseillaises.

 

Voir la vidéo sur le site Internet de TF1